Exposition à l’amiante : de nouveaux EPI à l’étude

Un arrêté du 6 mars 2018 fixe les modalités de l’expérimentation portant sur le port de heaumes ventilés lors de travaux comportant un risque d’exposition à l’amiante pour les travailleurs. Cette expérimentation conduite par l’IRSN (l’institut de radioprotection et de sûreté nucléaire) a pour objectif de tester l’efficacité d’autres EPI que ceux définis par l’arrêté du 7 mars 2013 relatif au choix, à l’entretien et à la vérification des équipements de protection individuelle utilisés lors de travaux portant sur des matériaux amiantés. Ainsi, l’arrêté précise que cette expérimentation sera menée sur une période de 10 mois et qu’elle portera sur deux types de modèles de heaumes ventilés fabriqués par Honeywell et Matisec. Par ailleurs, l’étude sera menée uniquement sur des chantiers présentant une concentration en fibres d’amiante entre 3000 et 10 000 fibres par litre. Enfin, l’arrêté précise que l’IRSN fournira un rapport de synthèse sur cette expérimentation, qui comportera des recommandations sur le port de ces EPI et les conclusions de cette expérimentation.

Pour rappel, l’arrêté du 7 mars 2013 traite du choix, de l’entretien et de la vérification des équipements de protection individuelle (EPI) utilisés lors d’opérations comportant un risque d’exposition à l’amiante. Il s’adresse aux entreprises qui effectuent « des travaux de retrait ou d’encapsulage d’amiante et de matériaux, d’équipements et de matériels ou d’articles en contenant, y compris dans le cas de démolition, ou qui effectuent des interventions sur des matériaux susceptibles de provoquer l’émission de fibres d’amiante » (article R4412-94 du Code du travail)