Syndrome de l’épuisement professionnel

Syndrome de l’épuisement professionnel : préconisations de l’Académie de médecine

A l’occasion de la publication de la revue Travail et Sécurité n° 771 en avril 2016, l’Académie de médecine précise dans un rapport que si le burn-out n’est pas considéré comme une maladie professionnelle, son existence n’est pas remise en cause pour autant.

Ainsi, le rapport indique que sa prévention doit s’inscrire dans une stratégie générale de prévention des risques psychosociaux notamment liée à l’organisation du travail et au management des personnes, qui « doit être conçue par le management de l’entreprise au plus haut niveau« .

burn-out-syndrome-hse-red-on-line-crise

Le rapport préconise également que les services de santé au travail collabore avec le management de l’entreprise dans la démarche de prévention du burn-out des pathologies mentales liées au travail.  

Pour rappel, le 16 février 2016, une proposition de loi visant à faciliter la reconnaissance du syndrome d’épuisement professionnel ou burn-out en tant que maladie professionnelle, a été enregistrée à la présidence de l’Assemblée nationale.

Elle permettrait de faciliter l’instruction et la reconnaissance individuelle des cas de burn-out par les comités régionaux de reconnaissance des maladies professionnelles. Elle supprimerait en effet le taux minimum d’IPP (incapacité permanente partielle) de 25 % nécessaire pour un salarié, pour engager une telle procédure.

Sources :

Travail & Sécurité n° 771 de avril 2016, « BURNOUT. L’Académie de médecine prend position », du 6 avril 2014

Autres liens pouvant vous intéresser :

Burnout : publication d’un guide d’aide à sa prévention [FR]

Nos experts HSE sont à votre disposition et seront heureux de répondre à vos questions.

rejoignez-nous sur linkedinNous vous invitons à vous inscrire à notre newsletter.